Rechercher

Parole de... Claude Nage avec palmes


« Parole de... » est la restitution des interviews que nous avons menés auprès de bénévoles actifs de la FFESSM. Ces échanges ont été riches et nous avons décidé de les partager avec vous car ils portent la voix du terrain. Ils nous parlent de leur vision de la fédé, leurs espoirs, leurs attentes, c’est fort et chaque avis dégage des pistes sur lesquelles nous avons bâti notre programme.




Bonjour Claude , quelle est ta fonction aujourd’hui à la Fédé ?

Je suis président de la commission nationale de nage avec palmes, depuis 2 mandatures.


Et quelle est ta vision de la FFESSM aujourd’hui ?

Ma vision est toute simple, nous ne sommes pas assez près du terrain et à l’écoute de nos clubs, un exemple : au niveau des Codep, est-ce que les présidents de commissions départementales savent bien ce qu’ils doivent faire à leur niveau, je ne le pense pas.


Qu’est-ce qui te plaît et qu’est-ce qui te déplaît ?

Ce qui me plait : c’est l’effort de modernisation, ainsi que le tout petit effort de recrutement dans l’aspect communication de la fédération.

Ce qui me déplaît : c’est la mise au second plan des commissions sportives, et le manque de communication sur notre fédération et ses activités.


Dans ton rôle de responsable national de la Nage avec Palmes, qu’est-ce que tu attends de la fédération aujourd’hui ?

  • Appuyer sur l’accélérateur en matière de communication avec une ligne directrice fédérale pour piloter l’équipe de communication afin de ne pas s’éparpiller sur l’animation des réseaux sociaux,

  • Être présent dans les revues autres que fédérales.

  • Alimenter les sites du CIO et/ou du ministère des sports sur les compétitions.

  • Faire connaître nos activités, nos commissions (plus de commission repliée sur elle-même), les échanges internationaux, les compétitions, les reportages sur nos activités dans la presse régionale et autre, sur les chaînes télévisuelles (ex : annoncer sur les chaînes sportives ou autre les championnats de France multi ou mono activité de la FFESSM, etc..), interviews de sportifs, de jeunes plongeurs, retransmissions des compétitions nationales piscine et milieu naturel en direct (vidéo, interview, reportage).

  • Et mieux entrer dans le milieu scolaire (primaire cycle éducatif, etc..), attirer et accueillir les jeunes dans nos activités piscines et d’extérieur (découverte, aspect écologique, sport de glisse, rando, émotion, loisir, sport santé, etc..),

  • sans oublier le clip fédéral à réaliser par des pros et disponible pour les commissions, régions, médias.


Si tu avais la possibilité de conduire 3 actions prioritaires pour répondre à tes besoins, ce seraient lesquelles ?

La communication, les jeunes (scolaires, universitaires), la formation (création de passerelle entre domaines d’activité).


165 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout