Rechercher

Parole de ... Wilfrid président de club associatif


Le témoignage de Wilfrid est précieux car il apporte un éclairage sur le rôle que doivent jouer les comités régionaux et les codeps dans le soutien aux clubs et SCA sur leur territoire.


La fédération nationale ne peut pas tout, et c'est au plus proche du terrain que les organes déconcentrés doivent avoir des actions concrètes d'information et d'accompagnement.


Bonjour Wilfrid, quelle est ta fonction aujourd’hui à la Fédé ?  

Je suis président d’un club de plongée associatif et encadrant, MF1 depuis maintenant 1 an et demi.


Et quelle est ta vision de la FFESSM aujourd’hui ?   

Ou là là c’est une question vaste ! Très vaste waouh !

La fédé pour moi, c’est une institution, difficile d’accès, avec qui on a du mal à avoir un lien

direct. Elle est là pour diriger, nous guider, nous apporter toutes les réponses aux questions que l’on peut avoir sur la pratique de nos activités. Et nous donner le cadre de nos formations.

Après, je n’ai pas non plus de lien direct avec la fédé. Je les perçois, sans doute à tort, comme un groupe de personnes évoluant dans une tour d’ivoire, ils sont au-dessus de nous, au sommet de la grande pyramide de la plongée Française et nous on est tout en bas de cette pyramide.


Qu’est-ce qui te plaît et qu’est-ce qui te déplaît ?  

Ce qui me plaît, c’est que nous avons une discipline structurée, on pratique des activités où la sécurité prime, c’est rassurant !

Ce qui me déplaît c’est le focus fait sur la plongée scaphandre, ça serait bien que l’on parle un peu plus des autres activités.

Même si on débute par la plongée scaphandre avant de pouvoir basculer vers d’autres activités comme la biologie subaquatique ou la photo/vidéo ça serait bien qu’il y est plus de

communications, la promotion de ces autres activités.

Autre point qui me plaît, depuis quelques années des évènements sont organisés pour

promouvoir la plongée, mais on aimerait que la fédé aide un peu plus les clubs sur le terrain.

Quels sont les outils, les aides directes et indirectes, que l’on peut avoir ?

Ce qui me déplait aussi c’est qu’on reçoit des messages, des informations qui nous arrivent

directement de la fédé qui ne sont pas adaptés à des clubs de plongée associatifs. Pour rappel nous sommes dans une très grande majorité des bénévoles, nous ne sommes pas 5 jours sur 7 et 8 heures par jour disponible pour notre club. Faut adapter les communications en tenant compte de ces contraintes.


Au niveau fédé on voit passer des articles sur des conventions ou des partenariats qui sont

signés avec telle ou telle institutions et au final derrière qu’est-ce que ça à de concret pour un club de plongée ou pour tout simplement un plongeur qui appartient à cette grande et belle famille ?


Dans ton rôle de président club et encadrant, qu’est-ce que tu attends de la fédération aujourd’hui ? 

Que la fédé nous accompagne plus dans la promotion de toutes nos activités notamment

auprès d’un public de jeune et de femme, du coup être plus proche du terrain, ça je l’ai déjà

mentionné !

Au niveau de l’information, qu’elle soit plus pertinente pour les clubs et moins fédérale.


Est-ce que la fédération répond à cette attente et si non, qu'est-ce qui manque ?

Ma réponse est dans les réponses précédentes !


Si tu avais la possibilité de conduire 3 actions prioritaires pour répondre à tes besoins, ce seraient lesquelles ?      

-  Se rapprocher de ses clubs, être plus proche du terrain.

- La communication et la promotion de toutes les activités de la fédé

- Aider, accompagner les clubs sur les concertations qu’il peut y avoir avec les gestionnaires de piscines sur les besoins d’un club de plongée, lors de la construction ou réaménagement d’une piscine par exemple. D’une manière plus globale, avoir un lien direct avec la fédé sur des sujets majeurs comme celui que je viens de citer, et pouvoir solliciter cette expertise.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout