Rechercher

Rajeunir la fédération à tous les niveaux




Entrer plus tôt dans les cursus de formation plongée, favoriser les sports mieux adaptés aux activités des jeunes, nouvelles pratiques plus conviviales et plus ludiques. C’est la feuille de route de l’équipe de Frédéric Di Meglio pour ralentir le lent vieillissement de notre fédération. CONSTATS Que dit notre étude marketing réalisée dès notre arrivée en 2021. En France les licenciés de moins de 20 ans représente 76% des pratiquants MAIS seulement 18% à la FFESSM. Et la crise Covid a aggravé ce chiffre pour cette tranche d'âge. Aujourd’hui, l'âge moyen des moniteurs licenciés est de 50 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes. Sur ces 20 dernières années : • L'âge moyen du licencié a augmenté de 10 ans • Le nombre de licenciés de plus de 60 ans a été multiplié par 4 • La tranche des 16 à 20 ans a chuté de 45% Doit-on en conclure que la population des plongeurs vieillit ? Pas forcément, si on observe la courbe des certifications par tranche d’âge chez nos concurrents, comme PADI par exemple, elle suit la courbe inverse. POURQUOI ? Une entrée tardive des jeunes dans nos cursus plongée Un cursus jeune plongeur qui offre peu de progression entre 12 et 16 ans Une activité leader (plongée) complexe à mettre en œuvre en milieu scolaire Pas de relais de nos sports subaquatiques par manque de notoriété et une offre trop faible sur le territoire, et ce malgré leur forte attractivité auprès des jeunes. Les ressorts du bénévolat chez les jeunes ont changé Les cursus d'encadrant arrivent tard en pleine vie professionnelle et familiale très actives Idem pour les postes de dirigeants (président de club, de codep, de région, poste au national). UNE PRIORITE POUR L’OLYMPIADE Rajeunir les pratiquants pour rajeunir les cadres, et vice-versa Rajeunir les pratiquants pour rajeunir toute la chaîne de gouvernance (du président de club aux instances nationales) Rajeunir pour mieux comprendre les nouveaux comportements face aux pratiques sportives et s’y adapter. NOTRE PLAN D’ACTIONS 1 / Gagner en attractivité auprès des jeunes Mener les actions identifiées lors du Colloque national des Jeunes de décembre 2021 qui a réuni un collectif large (mis en attente à cause des élections). Renforcement de notre présence en milieu scolaire. Poursuite des actions avec l'UNSS (Sport scolaire) et sports subaquatiques. Nouveau lien en cours avec le sport universitaire. Amélioration de notre couverture médiatique dans les championnats sportifs subaquatique avec un plan social média de mise en avant de nos jeunes athlètes. 2/ Rajeunissement de la filière plongée PRATIQUANT En coordination avec la Commission Technique Nationale : enlever la marche d'âge entre 12 et 16 ans, qui génère des abandons dans la filière. PE12 à 10 ans, N1 à 12 ans (sans besoin de dérogation), PE40 à 14 ans (sans déco), PA20 et N2 à 16 ans (avec prérogatives d'autonomie), PA40 à 16 ans puis entrée possible en formation de GP 3/ Rajeunissement de la filière plongée ENCADRANT. En coordination avec la Commission Technique Nationale : devenir plus vite encadrant, avant l’entrée dans la vie professionnelle. E1 à 16 ans (sans prérogatives de DP), Stagiaire péda E2 à 17 ans (avec supervision directe d'un E3), MF1 à 18ans. Et à l'étude, dissocier les voies du N3 et GP Réflexions en cours dans les commissions sportives sur : Initiateur-Entraineur à 16 ans au lieu de 18 ans N’hésitez pas à commenter ce post et si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires. Découvrez en détail toutes ces actions et ce qu'il nous reste à faire jusqu'en 2024 sur notre site de campagne www.ffessm2021.fr.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout